Rétromandibulie

«Plus le traitement est précoce, plus la face peut être adaptée au concept thérapeutique, plus le traitement est tardif, plus le concept thérapeutique doit être adaptée à la face» Carl GUGINO.

Dans notre cabinet, nous sommes partisans d’entreprendre des traitements précoces, dès que les parents, le Médecin-Dentiste, le Pédiatre ou le Médecin dépistent un problème.

Dans tous les cas, une simple visite permet de lever un doute.

En cas de doute, il vaut mieux consulter l’orthodontiste trop tôt plutôt que d’attendre et de prendre le risque que le problème ne s’aggrave dans le temps.
Le but du traitement orthodontique précoce est de:
remettre le plus rapidement possible l’enfant dans un environnement oro-facial favorable à une croissance harmonieuse de la face avec une fonction musculo-squelettique et dentaire optimale pour son âge,
simplifier et raccourcir le traitement orthodontique en denture permanente (appareillage fixe) .
Les traitements précoces sont des traitements de courte durée (environ 6 à 12 mois) et constituent généralement la première phase de la prise en charge du patient. En effet, les désordres dentaires plus généraux sont corrigés après la chute de toutes les dents de lait, en denture définitive, à l’aide d’un appareillage fixe multi-attaches. Cette deuxième phase dure environ 18 à 24 mois et débute après une période d’interruption ou de surveillance.
Les appareils utilisés lors d’un traitement précoce sont en général des appareils amovibles (plaques d’expansion, appareils fonctionnels, enveloppe linguale nocturne, bio-activateurs,…) et parfois fixes (Quad-Hélix, Bi-hélix,…).
Leur action est souvent orthopédique.

Exemple de phase interceptive orthopédique: Le P.U.L (Propulseur Universel Light)

75% de nos jeunes patients présentent une classe II squelettique plus ou moins importante: la mâchoire du bas est en arrière par rapport à la mâchoire du haut. Très souvent, nous mettons en place une première phase de traitement de 6 à 12 mois avec le P.U.L, suivie ensuite par les bagues. Grâce à cette première phase de traitement, une véritable correction squelettique est obtenue, et la durée du traitement par bagues est considérablement réduite!

http://www.pulconcept.com

propulseur universel light

Ci-dessous une vidéo pour expliquer le bénéfice de cet appareillage sur les mâchoires de votre enfant, et une autre pour vous montrer que ces appareils sont très faciles à porter!

Chez les jeunes patients à croissance dolychofaciale à multi-déficience fonctionnelle -> respiratoire, linguale, labiale et masticatoire (hypotonie) :
La propulsion mandibulaire favorise le contact bi-labial et augmente lespace pharyngé = amélioration de la respiration nasale diurne et nocturne (prévention de l’apnée du sommeil).
Le rétablissement du contact occlusal postérieur provoque une stimulation et une contraction proprioceptive réflexe des fibres massétero-temporales = amélioration de la mastication.
La base de la langue se positionne en haut et en arrière = amélioration de la fonction linguale (position et déglutition) et correction naturelle des béances.
Tout ceci aboutit à un changement de la direction de croissance, de dolycho à
mésofaciale.
Chez les patients pré
-ados et ados à croissance méso ou brachyfaciale, la propulsion mandibulaire accompagnée d’une désocclusion postérieure induit un changement de direction des fibres musculaires temporo-masséterines et une neutralisation temporaire des forces occlusales = égression naturelle des molaires = réduction de la supraclusion et correction rapide de la Classe II.

Le jeune patient joue un rôle primordial dans la réussite de son traitement: il doit connaître les effets engendrés par le port d’un PUL, c’est pourquoi il aura la fiche dinformation PUL du livret OrthoClass qui insiste sur les deux informations ci-dessous, sans quoi lappareil sera rejeter et le traitement un échec.
Il est normal :
- qu
’au début, lappareil le gêne pour parler et avaler la salive. Cependant, cela dure quelques jours et après cette gêne disparait
- que le PUL est du mal à se fixer sur les dents car c
est un appareil mobile et il peut se décrocher si le patient ouvre grand la bouche. Cest la langue et les muscles qui vont le « clipser au palais », ceci fait partie de la rééducation fonctionnelle.
Le jeune patient et ses parents doivent être partie prenante dans l’établissement du diagnostic et du plan de traitement en 3 étapes :
- Harmonisation 4D par le PUL multi actions d
une durée de 12 mois,
- Finition par le multi attache,
- Stabilisation 4D.