Prévention 3-7 ans

Dès l’âge de 3 ans, il est possible d’accompagner la croissance de votre enfant par des moyens simples, rapides et adaptés, pour corriger des anomalies présentes (défaut de croissance des mâchoires, malpositions dentaires, ventilation orale, déglutition infantile, pouce/lolette, etc…), et ainsi empêcher ces anomalies de s’aggraver avec les années!

Le rôle de la prévention est d’empêcher l’apparition des anomalies et non d’en proposer un traitement précoce.

A l’heure où près de la moitié des enfants présentent des malpositions dentaires, une prise de conscience par le public des facteurs de prévention paraît absolument nécessaire car, contrairement aux idées reçues, cela commence dès le plus jeune âge.

Trois facteurs jouent un rôle déterminant pour assurer un développement satisfaisant de la sphère oro-faciale, et donc le bon alignement des dents : le mode d’allaitement, le mode d’alimentation et le mode de ventilation.

Une ventilation orale associée à une posture linguale basse peuvent entrainer des insuffisances de développement de l’os moyen de la face: l’os maxillaire.

 

Les bénéfices d’une intervention orthodontique en bas âge

Lorsqu’un traitement en bas âge est indiqué chez un enfant, cela permettra:

  • d’influencer favorablement la croissance des mâchoires;
  • d’équilibrer la largeur des arcades dentaires;
  • d’améliorer les patrons d’éruption;Il est recommandé de faire évaluer la dentition vers 7 ans
  • de diminuer le risque de traumatisme des incisives supérieures qui sont protrusives;
  • de corriger des habitudes orales;
  • d’améliorer l’esthétique et la confiance en soi;
  • de simplifier et/ou diminuer la durée d’un traitement correctif ultérieur en orthodontie;
  • de minimiser la possibilité que des dents permanentes deviennent incluses;
  • d’améliorer certains problèmes d’élocution;
  • de préserver ou récupérer l’espace nécessaire à l’éruption des dents permanentes.

 

Une évaluation orthodontique en bas âge n’évitera probablement pas la nécessité d’intervenir à nouveau plus tard, mais cela peut mener à un traitement plus simple et plus efficace pour les patients tout en les rassurant sur leur condition dentaire.

Le dentiste qui réfère ses jeunes patients au bon moment est perçu par les parents, avec raison, comme un praticien bien informé et ayant le souci du bien-être de ses patients. N’hésitez pas à demander à votre dentiste généraliste de diriger votre enfant chez un orthodontiste pour une première évaluation.

 

Exemples d’interventions orthodontiques précoces

Voici quelques procédures orthodontiques qui peuvent être indiquées chez des patients dès l’âge de 7 ans :

  • Expansion palatine pour élargir un palais ou une mâchoire supérieure trop étroite;
  • Contrôle d’habitude de succion de doigt, pouce ou lolette;
  • Utilisation d’un écran oral pour tenter d’enrayer une habitude de déglutition infantile ou atypique;
  • Extractions sélectives pour aider l’éruption des dents permanentes;
  • Correction d’une occlusion croisée antérieure ou postérieure.

 

Dois-je être dirigé par un dentiste pour consulter en orthodontie?

  • NON! Bien que la plupart des personnes soient dirigées par leur dentiste généraliste, car ce sont souvent eux qui décèlent  les problèmes en premier, il n’est pas nécessaire d’être dirigé ou “référé” par un autre professionnel de la santé et l’on peut communiquer directement avec un orthodontiste pour prendre un rendez-vous de consultation en orthodontie.
  • Le dentiste généraliste joue rôle important dans la détection de problèmes dentaires et d’occlusion chez les enfants, car il les voit souvent en bas âge et peut suivre l’évolution de la dentition au cours des premières années. Ainsi, lorsqu’il détecte des problèmes d’éruption, de manque d’espace, de déséquilibre de mâchoires ou autre anomalie associée à l’occlusion, il peut diriger le jeune patient pour une évaluation en orthodontie.

Même si aucun problème ne semble apparent à première vue lors d’un examen visuel de la dentition de votre enfant de 7-8 ans, demandez à votre dentiste généraliste de vous diriger chez un orthodontiste pour une première évaluation. La prise d’une radiographie panoramique vers cet âge peut en révéler beaucoup sur l’ “avenir dentaire” et l’occlusion qui se développe chez votre enfant.